Tropique de la violence de Nathacha Appanah

Carte de Mayotte Dom-Tom, Cartograf
Carte de Mayotte Dom-Tom, Cartograf

Nathacha Appanah est une journaliste et romancière mauricienne.

Son sixième roman s'intitule Tropique de la violence et se passe sur l'île de Mayotte, 101ème département française.

Elle y a d'ailleurs séjourné avec son mari et sa fille de 2008 à 2010. Elle s'est alors rendu compte que le paradis supposé de l'île n'était qu'un leurre face à la misère, la violence et  l'immigration venue des îles des Comores. 

 

Elle a voulu retranscrire tout cela dans un roman, roman paru en 2016 et qui a reçu le Prix Fémina des lycéens 2016, le Prix du roman France Télévisions 2017 et le Prix Anne de Noailles 2017 de l'Académie française.       

 

 

Résumé - impressions :

 

Marie est une jeune infirmière qui travaille en France. Elle y rencontre Chamsidine, infirmier, lui aussi, originaire de Mayotte. Une histoire d'amour naît. Ils se marient et partent s'installer à Mayotte, dans la commune de Passamainti, à quelques kilomètres du chef-lieu, Mamoudzou. Mais les années passent et Marie n'a pas d'enfant. Son couple se délite. Désormais, elle vit seule.

Un soir de mai, des réfugiés arrivés en kwassa kwassa (nom comorien des bateaux de pêche) sont amenés à l'hôpital pour être soigner. Marie est de garde, elle prend soin d'eux. Une jeune fille lui présent alors son bébé. Il a les yeux vairons, il a le djinn, il porte malheur. Marie le prend dans ses bras. La femme lui dit d'en prendre soin. A retour de Marie, la jeune femme n'est plus là. Marie décide d'adopter le bébé et le nomme Moïse...   

 

Tropique de la violence est un roman choral. En effet, les différents personnages interviennent au fur et à mesure du récit, livrent leurs impressions, leur vérité. Nous retrouvons Marie, Moïse, Bruce, le caid du bidonville de Gaza, Olivier, policier et Stéphane, travailleur humanitaire dans une ONG.

 

Cependant, le paradis de la petite enfance de Moïse va devenir à l'adolescence un enfer sur terre. Car le pays "ressemble à une poussière incandescente et je sais qu'il suffira d'un rien pour qu'il s'embrase". Et pourtant nous sommes sur la terre de France. Moïse va côtoyer la pauvreté, la délinquance, le désespoir, la violence et vivre la loi du clan et du chef qu'il faut respecter à n'importe quel prix. 

Un livre suit partout Möise : L'enfant et la rivière de Henri Bosco. C'est son refuge. Il se cherche comme tous les enfants adoptés, saura t-il retrouver sa vie d'avant ? 

 

Le roman se lit d'une traite, le récit est fluide, poignant. Il se veut un témoignage sur la jeunesse de Mayotte, bouleversant de réalisme. Une histoire triste, qui unit Marie et Moïse à jamais.     

      

 

Pour aller plus loin :

 

Les roches de poudre d'or

Blue bay palace

La Noce d'Anna

En attendant demain

Le Dernier frère

 

Un entretien de Nathacha Appanah, accordé au journal Le Monde en septembre 2016 à propos de son roman Tropique de la violence