Rural ! Chronique d'une collision politique d'Etienne Davodeau

Rural ! n'est pas une fiction mais un reportage BD, une bande dessinée militante au thème universel.

 

Etienne Davodeau, auteur jusqu'à présent de polar et de chronique sociale, se lance dans cette aventure.

Il passe une année complète (de l'été 1999 à l'été 2000) dans une ferme du Maine-et-Loire et accumule des tonnes de notes, croquis et témoignages. Cela nous donne une bande dessinée reportage avec une mise en images quasi journalistique.                                                        Photo libre

 

Préfacée par José Bové, cette forme de bande dessinée particulière est nominée plusieurs fois au Festival de la bande dessinée d'Angoulème 2002 et reçoit le Prix Tournesol. Dès lors il voit ses tirages s'envoler.

 

 

Résumé - Impressions :

 

Février 2000, le dessinateur se lève en catastrophe pour assister au vêlage d'une vache. Cela fait huit mois, qu'il prend des notes et des croquis sur l'exploitation de trois paysans convertis à l'agriculture biologique à Chanzaux, un village au sud d'Angers. Ils sont membre de la Confédération paysanne.

Etienne Davodeau cotoît aussi d'autres personnes comme la famille Soresi qui a mis dix ans à construire sa maison et qui voit son univers basculer par la construction d'une autoroute de 80 mètres de large et 130 kilomètres de long sur son terrain.

 

Une histoire vraie où l'auteur prend position sans ambiguïté sur cette problématique du monde rural et agricole.

En néophyte, il explique ce qu'est l'agriculture paysanne qui consiste à produire, employer et préserver. Il assiste en un an à toutes les étapes de la production végétale, comment s'est effectuée la conversion en agriculture biologique, l'enjeu de la licence Ecocert, la cycle de la vache de sa naissance à son insémination, la traite des vaches, l'agrandissement du GAEC du Kozon.

En parallèle, il découvre l'avancement des travaux de l'autoroute et son impact sur le paysage, sur les habitants, les activités agricoles, les fouilles archéologiques, le combat des citoyens pour se faire entendre, pour s'opposer à l'enquête publique, l'absurdité administrative mais qui se révèle favorable sûrement à quelques uns. 

 

Etienne Davodeau nous décrit une situation que nous retrouvons encore dans

l'actualité de nos régions. Construire des infrastructures au nom du désenclavement est souvent source de conflits tant les tracés peuvent être arbitraires et/ou incompris.

Reste l'amour d'un métier exercé avec passion et la force de recommercer sa vie dans un autre endroit pour se reconstruire et tourner la page.

 

 

 

Pour aller plus loin :

 

Les Mauvaises gens

Chute de vélo

Le Réflexe de survie

La Tour des miracles

Lulu, femme nue

 

 

Le site d'Etienne Davodeau et une interview du dessinateur sur le site bdtheque.

Rencontre filmée avec Etienne Davodeau (Dailymotion).